A 1 heure de Paris : La Ferté-Milon

Comme vous le savez déjà, notre but ultime n’est pas nécessairement de parcourir toutes les destinations exotiques, mais plutôt globalement de découvrir de nouveaux endroits. Et si ces lieux sont à proximité du domicile, c’est très bien aussi. Au contraire, je pense que peu d’entre nous prennent le temps d’explorer leur région et celles qui les entourent.

A la découverte des régions voisines

Avec toutes les merveilles dont regorge notre beau pays, une vie ne suffirait pas à tout explorer. Partant de ce constat, nous sommes partis vadrouiller pour l’après-midi à La Ferté-Milon, la ville natale de Jean Racine, à seulement 40 minutes de route de chez nous.

Ce joli village se trouve dans le département de l’Aisne, à la limite de l’Oise et de la Seine-et-Marne. La Ferté-Milon se situe donc à une distance raisonnable de Paris, à environ 100 km en voiture. Et si toutefois prendre la route ne vous convenait pas, embarquez à bord du train depuis la Gare de l’Est pour vous y rendre en 1 heure (ligne P). Promis, la campagne, ça fait du bien !

Quant à nous, nous avons choisi d’y emmener Léon, notre camion. Parce que c’est sympa de vadrouiller avec Léon, et parce que le grand gaillard avait besoin de se dégourdir un peu les roues.

Promenade à La Ferté-Milon

Après nos petites 40 minutes de route, nous garons Léon sur un petit parking au bord du canal de l’Ourcq, à côté de la passerelle Eiffel. Le soleil étant de la partie, nous nous sommes installés pour un petit pique-nique sur les bords du canal. Les canards se seraient bien joints à nous pour engloutir un petit sandwich, ce qui a beaucoup amusé Doudou.

S’en est suivi une petite marche digestive. Au coeur du vieux village, nous avons remonté la rue Racine (oui, puisqu’il est né là… vous suivez ?) et la rue des Rats (certains sont probablement nés là également… mais ils sont moins célèbres) pour remonter jusqu’au château, en passant par l’église Notre-Dame. Ces rues sont peu empruntées par les voitures, ce qui permet de s’y promener en prenant le temps d’apprécier la beauté du lieu.

Les rues sont pavées et relativement escarpées. Pensez à prendre cela en compte donc si vous devez y monter une poussette ou un fauteuil. Il est toutefois possible de se garer sur les hauteurs, à proximité du château.

Attention si comme nous vous circulez avec un haut véhicule, l’accès au château par la route est réglementé. Bien qu’aucun portique ne soit présent, un panneau interdit l’accès aux véhicules de plus de 2,20 m de hauteur.

Le château

Une fois arrivés sur les hauteurs de La Ferté-Milon, nous arrivons au pied des vestiges du château Louis d’Orléans. Pour la petite histoire, la reconstruction du château avait été entreprise par Louis d’Orléans en 1393. Mais à sa mort en 1407, elle a dû être interrompue. Le château n’a donc jamais été achevé. Fin de la parenthèse culturelle, place aux photos !

Il n’y a pas de visite proprement dit du château, mais vous pouvez vous rendre aisément au pied des ruines. Il est toutefois déconseillé de s’approcher trop près, en raison des risques de chutes de pierres. Le site offre un joli point de vue sur l’ensemble de la ville de La Ferté-Milon.

Nous repartons ensuite en direction du canal de l’Ourcq. Une jolie promenade au calme s’offre à nous, et Doudou peut gambader tranquillement. Puis lorsque nous approchons de nouveau du centre, nous tombons face à une magnifique roue à aubes, absolument hypnotisante.

Continuer la promenade le long du canal nous amène de retour à la passerelle Eiffel, où nous retrouvons Léon pour rentrer à la maison.

Amis voisins, avez-vous des suggestions d’escapades à proximité pour s’évader une journée ?

Related posts

Laisser un commentaire