City break en famille à Barcelone

Après quelques escapades en famille, nous avons voulu tester l’option « city break » avec Doudou, 4 ans. Pour cette première expérience, nous avons opté pour Barcelone, une ville d’Espagne que nous souhaitions découvrir depuis un moment. N’y étant que pendant 3 jours, nous sommes allés à l’essentiel pour nos visites. Voici un petit tour d’horizon de notre séjour.


Le trajet : 

Nous sommes partis vers Barcelone en avion, par la compagnie low-cost Ryanair. D’autres compagnies desservent l’aéroport de Barcelone El-Prat, notamment Easyjet pour les low-cost. Il est toujours intéressant de comparer les prix afin d’obtenir la meilleure offre du moment.

Les + :

  • Le vol est relativement court (1h30-1h45)
  • Les prix super attractifs (environ 40 € par personne pour notre cas)
  • Le prix du parking longue durée à l’aéroport de Beauvais est super intéressant (en pré-paiement sur le net, nous avons obtenu un tarif à 21€ pour 3 jours de stationnement), ce qui permet une certaine autonomie à l’aller comme au retour

Les – :

  • Pour notre cas personnel, l’aéroport de Beauvais se situe à près d’1h30 de route de chez nous, ce qui est clairement à prendre en compte, si vous êtes aussi dans ce cas. En effet le temps de trajet total en est largement augmenté.
  • Comme nous le précisions dans notre article au sujet de notre escapade à Dublin (ici), le déplacement en avion implique de respecter des horaires imposés et de prévoir de quoi s’occuper pendant l’attente, tout en voyageant léger.

 

L’hébergement :

Nous avons opté pour la location d’un appartement, via CityTrip Barcelona, dans le quartier de Poble Nou, à quelques minutes de marche de la plage de Bogatell et du métro Llacuna. Le quartier est très sympa, mais mis à part la proximité immédiate avec la plage, nous l’avons trouvé légèrement excentré. Sûrement top pour un séjour entre amis, ou pour un séjour plus long, mais pour un court city break avec notre Doudou, nous aurions probablement dû nous loger dans l’hypercentre. Le quartier est toutefois très bien desservi et on y trouve de nombreux restaurants, quelques magasins et des supérettes.

Nos visites : 

La plage

Indéniablement l’un des gros points forts de ce séjour ! Doudou ne cesse de nous rappeler depuis le retour qu’il aimait la plage et qu’il voudrait y aller « demain ». Je rappelle pour les élèves au fond de la classe que nous résidons en Ile-de-France (banlieue Est). Autant dire que la plage, ce n’est pas à côté.

Séjournant dans le quartier de Poble Nou, nous avions la chance de pouvoir aller prendre l’air en nous promenant chaque soir sur la plage. Nous avons également adoré la Barceloneta, quartier du bord de mer relativement animé pour un mois de février. Les petites ruelles du quartier sont très mignonnes et il est agréable de s’y perdre. Pour le goûter, nous nous sommes arrêtés dans un tout petit café du quartier, « La Roseta« , situé Carrer de Meer, 37. Produits faits maison, accueil au top, et tous petits prix !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le simple fait de prendre l’air marin tous les jours nous a fait beaucoup de bien. Doudou a été particulièrement émerveillé par les vagues et serait resté à les regarder pendant un bon bout de temps.

Le parc de la Ciutadella

Nous avons voulu terminer notre première journée à Barcelone par une promenade dans le Parc de la Ciutadella, afin de permettre à Doudou de se dégourdir les pattes après une journée un peu speed (la route vers l’aéroport, l’avion, le train, le métro etc). Malheureusement, inclure cette visite le jour de notre arrivée était un peu ambitieux : Doudou était crevé et, lui qui d’ordinaire ne fait plus de sieste, s’est endormi dans les bras de papa. Nous avons donc expédié la visite pour rentrer se reposer. Le parc semblait bien sympathique, avec entre autres ses fontaines et son lac.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A noter également : le parc abrite le zoo de Barcelone.

La Sagrada Familia

Comme conseillé sur de nombreux blogs, nous avons réservé au préalable des billets « coupe-file » afin d’optimiser la visite de la Sagrada Familia. Nous avons pris les nôtres sur le site Virée Malin. La transaction s’est déroulée sans problème et le billet reçu par e-mail a pu être scanné directement sur nos smartphones.

Petit bémol : sur le site, plusieurs créneaux sont proposés. Nous avons choisi 9h-10h45. Mais une fois les billets payés, nous recevons un mail avec un créneau affiné que nous n’avons pas pu précisément choisir : entre 9h et 9h15. Cela nous a obligés à respecter des horaires stricts, ce qui n’est pas vraiment notre tasse de thé pendant les vacances.

C’est un bon plan toutefois car une fois sur place, nous n’avons pas eu à faire la queue. J’ignore ce que cela représente en février, mais en haute saison il parait que vous pouvez attendre plus d’une heure. Vraiment pas le top avec des enfants.

Niveau visite, nous avons été impressionnés par la construction, les détails et l’ampleur du projet de Gaudí. Sans surprises, Doudou n’a pas du tout été emballé par cette visite ; nous ne nous sommes donc pas éternisés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour info : il existe différents types de visites (avec guide, avec visite des tours etc). Nous avons choisi l’entrée simple car nous nous attendions à ce que Doudou ne soit pas super motivé.

Passeig de Gracia

C’est dans cette avenue que se trouvent d’autres oeuvres de Gaudí : la Casa Batlló et la Casa Milà (la Pedrera). Nous ne les avons pas visitées car plutôt chères (une vingtaine d’euros par adulte) et c’est bien dommage car Doudou semblait davantage intéressé par « les maisons tordues » comme il les appelle. Juste à côté de la Casa Batlló se trouve la Casa Anattler qui vaut vraiment le coup d’oeil également. Avec la Casa Lleó Morera, les trois bâtiments forment « l’îlot de la Discorde ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le park Güell

Le Park Güell  est probablement la meilleure visite à faire à Barcelone avec des enfants ! La plus grande partie du parc est accessible gratuitement. Toutefois, la partie la plus emblématique est depuis peu payante (appelée « zone monumentale »). Là encore nous avons opté pour les billets coupe-file chez Virée Malin. Cette fois le créneau est plus large (mais plus petit que le créneau proposé à la base sur le site).

Mais le gros avantage réside surtout dans le fait qu’on puisse déambuler dans la partie gratuite du parc en attendant l’horaire. Nous concernant, nous avons pris des sandwiches et avons pique-niqué dans le parc. Il y a plusieurs aires de pique-nique, ainsi que de nombreuses aires de jeux pour les enfants. Doudou a pu aller s’amuser en attendant le bon horaire.

A l’entrée de la zone monumentale, un plan nous a été remis et Doudou s’y est particulièrement intéressé. Cette partie du parc est vraiment impressionnante et hors du commun. On y a passé un très bon moment et Doudou a adoré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour info : le Park Güell est perché sur sa colline (d’où la vue magnifique que l’on a sur Barcelone de là-haut). Prévoyez qu’il y a pas mal de marche depuis le métro et surtout, que ça grimpe franchement pour y arriver 🙂

Le centre ville

Nous avons réservé le dernier jour de notre séjour pour une promenade dans le centre ville autour de La Rambla. Si vous passez par là, ne manquez pas l’impressionnante Plaça Reial avec sa fontaine, ses palmiers, et ses lampadaires signés Gaudí.

Incontournable également : le Mercat de la Boqueria, grand marché couvert proposant charcuterie, fromages, fruits, fruits de mer… Il est également possible de déjeuner à l’intérieur, à l’un des bars, mais les places semblent y être chères.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En sortant du marché de la Boqueria, nous sommes retournés sur La Rambla et ohhh surprise ! Nous sommes tombés sur un grand « défilé de Géants » de la ville. Nous n’avions aucune idée que cela se tenait ce jour-là à cet endroit, mais nous avons passé un super moment au rythme des percussions. Et surtout, Doudou a vraiment adoré !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous sommes ensuite promenés dans les petites ruelles du quartier vraiment agréable Barri Gòtic, puis avons rejoint la Plaça de Catalunya avant d’arpenter les rues du quartier alternatif El Raval. Il semblerait que le sud de ce quartier en particulier ne soit pas recommandé aux touristes, notamment la nuit. Pour ce qui est du quartier nord, en pleine journée, nous l’avons trouvé plutôt intéressant, même si nous ne nous y sommes pas éternisés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pratique :

  • Il y a de nombreuses options pour rejoindre le centre ville depuis l’aéroport. Nous avons opté pour le train, au tarif de 4.10 € par adulte. Au retour, nous avons dû prendre un taxi en raison de l’horaire de notre vol. Il faut compter environ 40 €.
  • Pour le métro, il existe de nombreuses formules. Pour 3 jours, nous avons choisi le ticket T-10 à moins de 10 € qui permet 10 trajets sur le réseau du centre ville. Il existe une carte illimitée mais elle ne semblait pas rentable pour l’utilisation que nous en aurions eu.
  • Barcelone est une ville très touristique. Aussi, pensez à réserver vos billets coupe-file sur le net avant vos visites, notamment en haute saison.

 

En bref :

Nous avons beaucoup aimé la ville, mais 3 jours nous ont semblé bien trop courts ! Nous avons dû alléger le programme (nous espérions visiter le quartier Montjuïc, explorer davantage la Barceloneta, retourner au Parc de la Ciutadella…). Malgré tout, nous avons eu l’impression de courir constamment. Pas super reposant, surtout en famille ! Ce qui est sûr, c’est que nous avons énormément marché. Ne faites pas comme nous, si les enfants sont petits, n’oubliez pas le porte bébé…

Vous aimerez très certainement Barcelone pour les raisons suivantes :

-> C’est une ville animée, même début février
-> L’architecture y est surprenante. Des façades improbables nous ont surpris à chaque coin de rue
-> Sa mixité et sa diversité culturelle
-> La richesse des visites et activités
-> Les Espagnols (du moins les Barcelonais) ne sont pas stressés. Doudou a plusieurs fois fait son show en public, notamment dans le métro. Cela a très bien été accueilli et son « public » a même généralement participé.

Alors, convaincus ?

Laisser un commentaire