Notre roadtrip en famille vers la Slovénie

Ca vous tente, la Slovénie ? Si vous hésitiez, allez-y les yeux fermés. Enfin, ouvrez-les en grand quand même, ce serait dommage de ne rien y voir 🙂 ! Si vous n’y pensiez pas, peut-être devriez-vous l’envisager. Promis, je n’ai aucun contrat avec l’office de tourisme slovène. Mais cet été, nous nous y sommes rendus pour notre premier grand roadtrip en famille et avons eu un vrai coup de cœur pour ce charmant pays coincé entre l’Autriche, l’Italie, et la Croatie.

Nous partageons donc avec vous nos conseils et nos coups de cœur !


Le trajet :

Nous sommes partis pour la Slovénie en voiture depuis la région parisienne. N’étant pas encore des habitués du roadtrip en famille, nous avons fait plusieurs étapes. A l’aller, nous nous sommes arrêtés à Harburg en Bavière, et au retour, à Geretsried en Bavière également.

En tout, 3000 km de route nous auront permis de nous rendre en Slovénie et de visiter l’ouest du pays.

Les + :

  • Partir en voiture est très pratique pour emmener toutes ses petites affaires (enfin surtout celles de Doudou, soit la moitié du coffre 🙂 )
  • Nous n’avons que peu de contraintes horaires, pas de problème de retard de vol etc.
  • C’est l’indépendance totale

Les – :

  • Rouler autant de kilomètres est relativement long et fatigant
  • Avec un enfant, nous avons été obligés de faire des trajets plus courts (700 km pour la portion la plus longue), et donc plus d’étapes pour arriver à destination, la Slovénie étant à environ 1200 km de chez nous.
  • Nous avons subi les contraintes de la circulation notamment aux abords de Munich où c’était très dense, à l’aller comme au retour.
  • Il faut aussi s’assurer que sa voiture soit fiable car une panne au beau milieu des Alpes Juliennes risque de plomber un peu les plans !


L’hébergement :

Nous nous sommes principalement logés en appartements, via Airbnb, pour le confort et l’autonomie. De plus, c’est très pratique avec un enfant en bas âge puisqu’on y est un peu comme à la maison.

Nous avons également fait un arrêt de deux nuits en chambre privée dans une auberge à Bohinj, principalement occupée par des jeunes globe-trotters. Nous avons ressenti un léger décalage avec les autres clients lors du partage des parties communes, mais cela ne nous a pas dérangés.

Si vous passez par le sud, nous vous conseillons vivement de passer au moins une nuit au camping Kaki Plac à Portorož : il est possible d’y emmener sa propre tente où d’en louer une directement auprès du camping. C’est ce que nous avons fait pour une première expérience camping en famille, et nous n’avons pas été déçus. L’endroit est vraiment sympa et largement adapté aux familles. Une aire de jeux se trouve à deux pas de la cuisine extérieure commune, ce qui permet d’avoir un œil sur les enfants pendant que l’on se prépare à manger ou que l’on est installé à table. Le soir, les clients du camping sont invités à se retrouver autour d’un feu de camp. Bref, une ambiance extra !

Camping Kaki Plac, Portoroz


Nos étapes :

  • Les Alpes Juliennes :

Dans tous les guides sur la Slovénie, on vous parlera du lac de Bled. Dans beaucoup moins de guides, on vous parlera de celui de Bohinj. Nous avons voulu voir les deux. Nous avons donc fait une étape à Bled le jour de notre arrivée. Le lac est magnifique, mais l’ambiance « camp de vacances » (complexes hôteliers, restaurants, magasins de souvenirs, etc) n’était pas trop à notre goût. Il y a de belles balades à faire autour du lac mais nous n’avions pas suffisamment de temps. Nous nous sommes donc installés sur une terrasse au bord du lac (j’ai goûté la kremšnita, spécialité locale, qui a laissé de merveilleux souvenirs à mes papilles).

Bled Slovénie

Puis nous sommes partis rejoindre notre auberge à Stara Fužina près du lac de Bohinj à quelques kilomètres de là, où nous avons séjourné 2 nuits. Le village est magnifique, authentique, bien que touristique. Petite surprise à l’arrivée : les rues n’ont pas de nom dans le village, mais se ressemblent toutes. On y perd son orientation car elles tournent et s’enchevêtrent. Comme prévu, nous nous sommes donc perdus en recherchant notre auberge, et avons interpellé probablement le seul Slovène du coin qui ne parle pas l’anglais (et disons que notre niveau en slovène est… limité). Après un coup de fil difficile à l’auberge (comment expliquer où on est quand tout se ressemble ?), nous avons retrouvé le chemin et avons passé une nuit paisible au beau milieu des montagnes.

Bohinj Slovénie

L’endroit est magnifique, une beauté naturelle et paisible. En plus du lac de Bohinj, de nombreuses cascades sont visitables aux alentours, avec un minimum de motivation pour grimper (je vous rappelle qu’on est à la montagne m’sieurs dames).

Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à dîner dans l’unique Gostilna de Stara Fužina. Non seulement on y mange très bien, mais en plus on y est très bien accueillis.

Attention, je ne sais pas si c’est fréquent dans ce coin de la Slovénie, mais pendant notre séjour, le climat n’était pas super favorable quand nous étions à Bohinj, avec de la pluie et des températures autour de 13ºC en août. Autant dire que nous n’étions pas vraiment équipés.

Pour rejoindre notre étape suivante, Kobarid, nous avons traversé les Alpes en auto train, ce qui a beaucoup plu à Doudou, et qui a permis aux parents de profiter des paysages sans se concentrer sur la route. Le train fait la liaison Bohinjska Bistrica – Most Na Soči en 45 min environ.

Arrivés à Most Na Soči, nous avons un petit peu de route pour arriver à destination alors nous nous arrêtons au bord de la Soča pour un petit pique-nique improvisé, avant de repartir vers Kobarid. Dans le secteur, ne manquez pas les incontournables gorges de Tolmin (Tolminska Korita) ainsi que les chutes de Kozjak.

 

  • La côte adriatique :

En route, nous nous arrêtons dans le village pittoresque de Kanal, puis nous continuons notre chemin par les routes de campagne, jusqu’à Piran.

Kanal Slovénie

Piran est une petite ville côtière très agréable, dont l’ambiance rappelle l’Italie. Après un petit goûter en terrasse sur la place, n’hésitez pas à vous perdre dans les petites ruelles étroites de la ville, qui donnent vraiment une dimension particulière à cet endroit.

Piran Slovénie

Le soir, nous avons rejoint Portorož, où se trouvait notre hébergement, le camping Kaki Plac. Camper en famille fut une grande première, mais tout le monde a adoré ! Nous envisageons même de nous équiper pour camper plus souvent !

Attention, il n’y a pas de plages de sable fin sur la côte slovène, mais des plages aménagées avec du béton. Ca surprend, mais on s’y fait et ça n’empêche pas la baignade.

  • Ljubljana :

Enfin, nous avons terminé notre séjour par trois jours à Ljubljana. Nous séjournions en périphérie (Žabnica, à une vingtaine de kilomètres de la capitale), ce qui nous a permis de rester au calme et d’éviter les problèmes de stationnement de la voiture.

Ljubljana Slovénie

L’autoroute étant tout près, nous avons pu nous rendre au centre ville chaque jour. Nous avons stationné sur le parking du parc Tivoli, ce qui permet également une petite balade et une halte aire de jeux sur le chemin du retour. A la demande de Doudou, nous avons fait un petit tour de bateau sur la Ljubljanica. Cela nous a permis de voir la ville autrement et se reposer un peu les gambettes. N’hésitez pas également à faire un tour en funiculaire pour monter voir le château.

Nous avons adoré le petit marché du centre ville, où Doudou a charmé une exposante, les cafés en bord de Ljubljanica qui proposent plateaux de fromages et charcuterie, les glaces. Nous nous sommes également laissés surprendre par le quartier de Metelkova, quartier alternatif et surprenant proche du centre ville.

La visite de Velika Planina, à quelques kilomètres au nord de Ljubljana, était également prévue. Mais faute de temps et d’énergie, nous n’avons pas réussi à l’inclure à notre séjour.

 

Pratique :

  • N’oubliez pas de vous procurer la vignette pour pouvoir circuler sur l’autoroute slovène (15 € pour 7 jours, 30 € pour un mois). Si vous arrivez par l’Autriche, il vous faudra également vous en procurer une pour les autoroutes autrichiennes. Vous pouvez vous les procurer sur les aires d’autoroutes à l’approche de chacune des frontières. Des panneaux vous le rappellent régulièrement, vous ne pourrez pas prétexter ne pas savoir !
  • Apprenez quelques mots en slovène. La plupart des slovènes parlent couramment l’anglais mais apprécieront l’effort.
    • Dober Dan : bonjour
    • Prosim : s’il vous plait
    • Hvala : merci
    • Nasvidenje : au revoir
    • Kava : café
    • Pivo : bière
  • Pour la préparation, rendez-vous sur Slovénie Secrète, qui regorge d’infos diverses et variées sur le pays, par un Français qui s’y est expatrié. Ne manquez pas non plus Parents Voyageurs pour le côté pratique, par une famille déjà bien rôdée sur les voyages.

En bref:

Vous aimerez la Slovénie si:
-> vous aimez varier les plaisirs: la mer, la nature, la montagne, la ville.
-> vous voulez pouvoir voir tant de choses sans passer vos journées sur la route (moins de 200 km entre chaque étape)
-> vous aimez la bonne bouffe
-> vous appréciez le contact facile avec les autres : les Slovènes sont hyper accueillants, en particulier avec les familles
-> vous voulez fuir les afflux de touristes : la Slovénie est touristique, mais dans une mesure bien raisonnable
-> vous cherchez un peu de dépaysement sans partir à l’autre bout de la planète

Alors, on part quand ?

Related posts

8 thoughts on “Notre roadtrip en famille vers la Slovénie

  1. Sarah Kate

    Reportage très intéressant qui donne envie de découvrir ce pays! Et d’excellents conseils adaptés aux voyages en famille.
    Merci!

    1. doudouvadrouille

      Merci pour ton message et pour ton retour encourageant !

  2. virginie M.

    Merci pour votre partage d’expérience. Je suis convaincue et nous comptons y séjourner cette été avec nos « vieux » doudous de 7 et 10 ans

    1. doudouvadrouille

      Avec plaisir ! N’hésitez pas, le pays est vraiment magnifique et se prête particulièrement bien au voyage en famille.
      Vous iriez en voiture ? C’est encore plus sympa 🙂
      Venez donc nous raconter votre expérience après le voyage !

  3. Juline

    Nous avons le projet de partir en slovenie cet été une dizaine de jours. On part en avion et location de voiture sur place.
    Je pensais réserver les deux premières nuits à Ljubjlana puis éventuellement partir un peu à l’aventure en fonction du feeling sur place. Je veux dire sans réserver.
    Toutefois, on ne veut pas galérer dans la mesure où nous partons avec notre fils de 3 ans. Nous aimons avoir un minimum de confort (une chambre avec sanitaires privés ). Et un budget moyen de 70€ par nuit.
    Pensez vous que cela est faisable compte tenu de la période estivale ?
    Merci pour votre blog en tout cas car ça nous donne des pistes pour l’organisation de nos vacances

    1. doudouvadrouille

      Bonjour,
      Ravie que le blog vous aide à planifier votre séjour !!
      Niveau budget, je pense que cela est tout à fait faisable. Nous avons eu une moyenne de 60€ par nuit lors de notre séjour et à part le camping à Portorož nous avons opté pour des appartements ou chambre en auberge (à Bohinj), donc confort plus que correct ! Pour info, nous étions là-bas en août 2016. Pour les disponibilités, je ne peux pas vous conseiller. Je pense que ça dépendra des endroits (Bled risque d’être complet un peu partout). Nous avions préféré assurer et réserver le tout d’avance pour un premier grand roadtrip en famille.
      N’hésitez pas à nous faire un petit retour après votre voyage. Et surtout, profitez bien, ce pays est magnifique. Un vrai coup de coeur !

      1. juline

        merci pour votre retour
        pouvez vous me préciser vos points de chute, c’est à dire les villes ou villages où vous vous êtes arrêtez pour dormir et combien de jours à chaque fois.
        notre fils n’aimant pas du tout la voiture, il est important que l’on puisse à chaque fois rayonner dans un périmètre restreint.
        merci bcp !

        1. doudouvadrouille

          Voici globalement nos étapes:

          – Maison (Seine-et-Marne) -> Harbug (Bavière) : 2 nuits
          – Harbug -> Bohinj : 2 nuits
          – Bohinj -> Kobarid : 1 nuit
          – Kobarid -> Portoroz : 1 nuit
          – Portoroz -> Ljubljana : 3 nuits
          – Ljubljana -> Geretsried (Bavière) : 1 nuit pour faire une pause
          – Geretsried -> Strasbourg : 2 nuits
          – Strasbourg -> maison

          C’était un peu speed. Si nous avions eu la possibilité de rester plus longtemps dans le pays, nous aurions passé plus de temps à chaque endroit (surtout Bohinj) ; nous n’aurions pas ajouté d’étapes.
          Ca fait déjà pas mal de voiture entre les villes, même si le pays est petit. Il faut aussi prendre en compte que les routes du côté des Alpes Juliennes, même si elles sont bien entretenues, ne permettent pas toujours de rouler vite. Mais c’est aussi ce qui nous a plu, prendre notre temps !

Laisser un commentaire