Quel budget pour voyager ?

Si vous voyagez, ne serait-ce qu’un peu, vous avez déjà dû entendre la remarque (légitime) : « je ne peux pas voyager, ça coûte trop cher ».

Alors, j’ai une bonne nouvelle pour vous : ça n’est pas forcément vrai. Certes, le moindre petit voyage vous coûtera plus cher que de passer le week-end dans le canapé. Mais il ne vous faudra pas pour autant revendre votre voiture, votre maison, et quelques organes pour vous offrir une escapade. Tout dépend de vos choix.

Tout d’abord, en amont : pour préparer l’enveloppe voyages, nous faisons certains choix niveau dépenses. Êtes-vous choqué quand quelqu’un vous dit qu’il a dépensé de l’argent pour faire du shopping ? Quand on vous dit qu’on a mangé tant de fois au resto ce mois-ci ? Non ? Et bien imaginez ces sommes attribuées au budget voyages plutôt qu’à des fringues ou à une grande bouffe… Vous aurez une idée de notre mode de fonctionnement. Je vous rassure, nous vivons aussi normalement. Nous nous habillons avec de vrais vêtements et il nous arrive de sortir. Mais je pense que vous avez saisi l’idée.

Ensuite, vient le choix de votre voyage. Pour faire simple : une semaine de voyage en club 5* all inclusive aux Maldives ne représentera pas le même budget qu’une semaine en camping en Bourgogne. J’en conviens, vous n’aurez pas le même dépaysement (quoique, en club 5* je ne suis pas sûre qu’on ressente vraiment le changement culturel), mais ça ne fait pas de l’escapade en Bourgogne un « sous voyage ».

voyage monde

Voyons les facteurs qui peuvent faire basculer le budget du tout au tout:

La destination :

L’un des éléments déterminants de votre budget voyage est forcément la destination choisie. Comme l’exemple cité juste au-dessus, partir aux Maldives et partir en Bourgogne ne vous coûtera pas la même chose.

Le budget en fonction de la destination est impacté par deux éléments :

Le coût du trajet :

Certaines destinations lointaines vous obligeront à vous y rendre en avion. Les grandes villes européennes offrent beaucoup d’option niveau compagnies, tarifs etc. A contrario, les destinations plus lointaines ne vous permettront pas toujours de réduire les coûts du poste trajet.

Le coût de la vie sur place :

Vous avez trouvé les billets de train, d’avion etc… à des prix intéressants. Renseignez-vous sur le coût de le vie une fois sur place. Un exemple : il y a quelques années, chéri et moi sommes partis à Copenhague, au Danemark. Nous avions trouvé des vols peu chers. Puis il a fallu se loger… Trouver un hébergement correct bon marché au centre de la ville s’est avéré compliqué. Et une fois sur place, on a ressenti que la vie était relativement chère. Parallèlement, certaines destinations seront peut-être légèrement plus chères à rejoindre, mais vous permettront de profiter pleinement sur place grâce à des prix plus compétitifs.

J’aime penser que le voyage commence au bout de la rue. Aussi, rappelez-vous que voyager ne veut pas forcément dire faire le tour du monde. Peu de gens explorent leur propre région. Si le budget est limité et ne vous permet pas de partir vers un autre fuseau horaire, rien ne vous empêche de vous mettre dans la peau de touristes et de voir votre chez vous d’un autre oeil.


Le mode de transport choisi :

Dans la plupart des cas, le choix du mode de transport ira de pair avec le choix de la destination. Bien évidemment, il existe des récits palpitants de voyageurs partant pour un tour du monde en stop ou à vélo. Ils sont la preuve qu’on peut partir loin avec pas grand chose.

Mais si comme nous, vous êtes plus conventionnels ou avez moins de temps devant vous à consacrer à votre voyage (nombre de jours de congés…), certains choix s’imposeront. On évitera donc le bateau pour rejoindre les Etats-Unis si on n’a qu’une semaine devant soi 😀 Parfois, vous aurez le choix. Vous êtes francilien et vous voulez rejoindre le sud de la France. Voiture, train, avion, voire bus… Vous avez l’embarras du choix. Et mine de rien, vous avez souvent plus d’options que vous ne le pensez.

Quel que soit le mode de transport choisi, le budget peut, là encore, varier du tout au tout.

L’avion:

Comparez, comparez, comparez ! Comparez les compagnies entre elles, comparez à différentes heures de la journée, comparez à quelques jours près si vous pouvez être flexible. J’utilise personnellement le comparateur Skyscanner pour trouver les meilleures offres depuis plusieurs années. Il en existe des tas d’autres, mais je ne les ai pas testés. Difficile donc de vous en conseiller. N’oubliez pas les frais annexes : prix des bagages en soute, des réservations de sièges, du parking de l’aéroport si vous devez y laisser votre véhicule, prix du transport sur l’aéroport d’arrivée pour rejoindre votre destination, etc etc. Tous ces frais qui peuvent changer la donne, même si le prix de votre vol était intéressant.

Le train:

Nous ne voyageons pas vraiment en train. Pas par choix délibéré, mais pas concours de circonstances, nous n’avons pas eu l’occasion de faire de vrai voyage en train.

Souvent, vous pourrez trouver des offres intéressantes sur le net. Et surtout… vous partez en ville, et arrivez en ville. Pour avoir testé une fois l’Eurostar pour Londres, c’est super agréable d’arriver en plein centre ville et de ne pas avoir à penser à prévoir du temps supplémentaire pour le rejoindre. Des frais de navettes en moins donc, par rapport aux voyages en avion.

La voiture / le camping-car:

Très pratique pour l’autonomie. Mais… gardez en tête que selon votre véhicule et votre destination, cela peut vite devenir onéreux. La consommation en carburant est bien entendu à prendre en compte. Le prix du carburant sur place également ! N’oubliez pas non plus les péages (très chers dans certaines régions de France) ou les vignettes dans certains pays. Aussi, à moins d’avoir de bonnes connaissances en mécanique, on évitera d’emmener un véhicule peu fiable ou mal entretenu faire un tour du monde pour limiter les dépenses.

Si on a de la place, on peut envisager d’embarquer un covoitureur via Blablacar ou autre plateforme (non testé chez nous) pour réduire les coûts et partager le trajet avec un compagnon de route.

Le bus:

Mode de transport certainement contraignant lorsqu’on voyage avec des jeunes enfants. Mais si le goût de l’aventure en bus vous motive, c’est probablement là que vous trouverez les trajets les moins chers (autour de 15€, parfois moins!). Ouibus, Eurolines ou encore Flixbus vous proposent de nombreux trajets en France et en Europe.

Nous n’avons pas testé non plus, mais si des vadrouilleurs veulent partager avec nous leur expérience ce serait avec plaisir.
Quel que soit le mode de transport choisi, pensez également à prévoir le budget pour vous déplacer une fois sur place. Si vous devez prendre les transports en commun, un taxi, ou si vous devez stationner votre propre véhicule dans des parkings payants… la note risque de gonfler.

 

Type d’hébergement

Selon la destination, le choix de l’hébergement pourra vous permettre de faire de belles économies.

Ne pensez pas systématiquement « hôtel ». De nombreuses options s’offrent à vous, comme évoqué ici. Toutefois, dans certaines régions du monde, l’hôtel est si peu cher que les autres options ne seront pas nécessairement avantageuses.

Là encore, comparez au maximum. De nombreuses plateformes vous permettent de comparer en un clin d’oeil les différentes options pour une destination à des dates données. Toutefois, réservez si possible directement auprès des établissements.

Saison

C’est probablement le facteur le moins contrôlable. En effet, selon votre activité principale, certaines périodes vous seront imposées (ou s’imposeront peut-être à vous si vous êtes votre propre patron !) pour poser vos congés. De plus, lorsque l’on voyage en famille et que les enfants sont scolarisés, on ne pourra pas nécessairement partir hors saison.

Toutefois, certaines périodes peuvent être plus accessibles financièrement, là encore en fonction de la destination, que ce soit au niveau du prix des transports ou des prix sur place. Pour exemple, nous sommes partis à Barcelone en février (pendant les congés scolaires) pour moins de 40€ par personne. Pensez également aux vacances de la Toussaint. Les ponts du mois de mai et l’été restent des périodes chères globalement, mais il est possible de trouver des offres intéressantes. A titre d’exemple, les hébergements en montagne restent très peu chers en été, comparativement à d’autres régions de France.

Si vous envisagez de changer de continent pour votre prochain voyage, gardez à l’esprit que la haute saison de votre destination ne correspond pas nécessairement à notre période estivale. Les prix peuvent donc être plus intéressants, mais attention au climat qui peut parfois poser souci (mousson, tornades, cyclones…).

Fin du voyage

Globalement, il est donc impossible de déterminer un budget précis pour voyager. Mais rappelez-vous : Oui, vous pouvez voyager. Non, ce n’est pas réservé à des privilégiés !! Choisissez avec soin votre destination, votre mode de transport, vos hébergements et la période de votre voyage afin d’obtenir les meilleurs prix.

Alors, vous partez où? Quand ? Comment ?

Bon voyage !!!!!!!!

Related posts

Laisser un commentaire