Quelques jours en famille autour de Dublin

« Terre brûlée au vent, des landes de pierres… ». Ça vous parle ? Ah… Monsieur Sardou et ses lacs du Connemara!!
L’Irlande, vous connaissez ? Papa et Maman connaissent plutôt bien, puisqu’ils y ont vécu plusieurs années, à Dublin plus précisément. Ils se sont d’ailleurs rencontrés là-bas et ont même donné un prénom irlandais à Doudou (Doudough McNamara ?!!). Aussi, notre premier voyage en famille en Irlande fut assez particulier car nous n’avons pas proprement dit fait de tourisme. Mais c’était aussi un retour aux sources dans notre pays de coeur.

Nous partageons donc avec vous notre expérience en famille. Gardons en tête qu’il ne s’agit pas là d’un guide type « Que faire en Irlande » mais plutôt d’un partage de notre première virée sur l’île d’Emeraude avec Doudou. Nous sommes restés dans la région de Dublin, point de Connemara, de Ring of Kerry ni de Giant’s Causeway dans les lignes à suivre donc. Peut-être qu’un futur article vous présentera un peu plus le tourisme en Irlande, qui sait ?

Le trajet :

Nous sommes partis en Irlande en avion via Aerlingus, de Paris Charles De Gaulle à Dublin. Si vous souhaitez partir, consultez également les vols de la compagnie low-cost Ryanair qui propose souvent des tarifs hyper attractifs. Par contre, c’est souvent au départ d’aéroports excentrés (pour Paris, il faut se rendre à Beauvais dans l’Oise). A noter qu’il n’y a qu’un aéroport à Dublin ; les vols, même via Ryanair, arrivent donc au même endroit que les grandes compagnies. Jetez un oeil à Transavia également , filiale low-cost du groupe Air France-KLM. Comptez entre 1h10 et 1h30 de vol pour vous rendre sur Dublin.

Autre option : le ferry depuis Cherbourg vers Rosslare, ou via le Royaume-Uni. Mais la traversée est très longue (18 heures pour la traversée « directe » par la mer d’Irlande). A envisager si vous partez longtemps, ou par exemple si vous souhaitez vous déplacer avec votre camping-car.

Les + :

  • Le vol est très court (1h10-1h30)
  • Selon les périodes, il est possible d’obtenir de très bons prix (moins de 50€ par personne)

Les – :

  • Le voyage en avion implique d’être limité en place pour amener les petites affaires de Doudou. De plus les compagnies low-cost font payer un supplément pour chaque bagage enregistré. A noter toutefois : nous avons vu plusieurs compagnies proposant le bagage à demi-tarif pour l’enfant pour un bagage tarif plein réservé.
  • Les contraintes horaires : on ne choisit pas vraiment l’horaire de son vol, de plus il faut prévoir d’arriver à l’avance à l’aéroport pour l’enregistrement. Il faudra donc occuper les Doudous pendant ce temps. Si vous n’avez pas de bagage, vous aurez moins de marge à prévoir.

L’hébergement :

Nous avons la chance de pouvoir être hébergés dans la famille, les grands parents de Doudou résidant à quelques kilomètres de l’aéroport de Dublin.
Sinon, nous vous conseillons de préférer les chambres d’hôtes (B&B) aux hôtels. On en trouve partout, même en plein centre de Dublin (ou d’autres villes). Cela vous permettra de goûter à l’hospitalité connue et reconnue des Irlandais. Lorsque nous résidions en Irlande, nous avons eu l’occasion de séjourner maintes et maintes fois dans des B&B et avons toujours été super bien accueillis. De plus, les gérants vous proposeront sans aucun doute le full irish breakfast au petit matin et seront à même de vous conseiller sur les activités alentours selon l’endroit où vous vous trouvez.

Nos visites : 

Comme vous l’avez compris, l’aspect tourisme était un peu particulier pour nous lors de ce voyage. En effet, ayant vécu pendant plusieurs années à Dublin, nous n’avons pas ressenti le besoin d’explorer en détails la ville avec Doudou. Nous avons donc privilégié les sorties nature, principalement en bord de mer.

Les balades en bord de mer

Dublin est située sur la côte. Il y a donc une multitude de villes et villages à découvrir au bord de la mer aux alentours. Nous sommes restés principalement au nord de la ville, mais vous aurez bien du choix au sud également.

Portmarnock beach

A Portmarnock, nous avons pu profiter d’une balade sur la plage au grand air (au très grand air même au mois d’octobre !!) en regardant les kitesurfers qui s’éclatent. Doudou s’est bien amusé à faire des pâtés de sable et surtout à courir partout.

MalahideHowth market

Tout près de là, Malahide vous offre une grande et belle plage de sable également, mais aussi un joli petit village. Dans la mainstreet, vous trouverez entre autres quelques cafés et pubs où vous pourrez vous reposer un peu après avoir gambadé. Un peu en retrait du village, il est également possible de visiter le château et ses jardins.

Skerries pixie house   Skerries

N’hésitez pas à faire une halte à Howth, toujours au nord de Dublin. En vous promenant dans cet agréable petit port de pêche, vous pourHowth lighthouserez à coup sûr rencontrer les nombreux phoques qui viennent s’y balader (coup de coeur assuré pour les enfants !!). Petite anecdote : on y entend souvent des Français s’émerveiller « ohhhh regarde le phoque!!« . Je vous laisse imaginer comment sonne le nom de cet animal en français, phonétiquement, pour des anglophones 😀 . Pas besoin d’être bilingue hein… Phoque…

Autour du porHowth summitt se trouvent un grand nombre de restaurants. Si vous aimez le poisson, allez y prendre un lunch. J’aime beaucoup le slogan du magasin Wrights of Howth : « If it swims, we have it ! ». Pour ceux qui ne parlent pas anglais au fond de la salle, cela signifie : « si ça nage, nous en avons ».

Vous trouverez aussi de quoi prendre une petite pinte ou un café dans le coin. Il y a également de très belles balades à faire sur les hauteurs de Howth (Howth summit), avec une vue magnifique sur la mer. Par temps dégagé, on peut même apercevoir Holyhead, un port du Pays de Galles.

Portmarnock, Malahide et Howth sont aisément accessibles en DART (le train de la région de Dublin) ou en bus depuis le centre de Dublin. Les trajets en bus seront évidemment plus longs mais vous permettront de profiter du paysage. De plus, ils vous offriront davantage de possibilités puisqu’ils proposent plusieurs arrêts. Par exemple, à Howth, le train vous déposera à l’entrée de la ville près du port, tandis que le bus vous permettra aussi d’accéder aisément aux hauteurs (Howth Summit).

Plus au nord encore, du côté de Balbriggan, nous avons passé une après-midi dans le parc du château d’Ardgillan. Après un lunch dans un café du château, nous nous sommes promenés dans le parc attenant. Un peu plus loin se trouve une immense aire de jeux où nous avons passé plusieurs heures, pour le plus grand bonheur de Doudou (et de ses parents qui se sont bien amusés aussi!). 

Ardgillan castle

Ardgillan fairies

 

Dublin

Avec les enfants, il est intéressant de faire un tour du côté de Phoenix Park. Il s’agit d’un immense parc (l’un des plus grands d’Europe ?!) situé au nord ouest de Dublin où vous pourrez faire de grandes balades. Sachez qu’il est possible de louer des vélos à l’entrée du parc (entrée côté Heuston station). Certains proposent des sièges enfants, voire des remorques si cette option vous correspond davantage. Un troupeau de daims habite dans le parc ; nous avons eu la chance de les voir à l’occasion d’une de nos promenades.

Le parc abrite aussi le grand zoo de Dublin. Je sais que les avis divergent au sujet des zoos, et loin de moi l’idée de lancer une polémique. Mais si ça vous dit, y passer une journée avec vos Doudous peut être sympa.

Dublin liffey ha'penny bridge

Au centre de la ville, vous pourrez faire un peu de shopping sur Henry Street (et admirer cet énorme cure-dents sur O’Connell Street, « the spire »). Grafton street est également réputée pour ses nombreuses enseignes. Mais soyons réalistes, le shopping avec les enfants c’est souvent… compliqué ! Alors après avoir tenté tant  bien que mal d’entrer dans des boutiques, allez donc vous détendre en vous promenant dans le parc de St Stephen’s green, au bout de Grafton Street. Le parc est très mignon et de taille moyenne. Souvent, vous pourrez croiser des musiciens ou autres artistes de rue dans ce coin de Dublin, ce qui apporte une atmosphère toute particulière au quartier.

The Temple Bar

N’hésitez pas à vous rendre dans les pubs en journée avec les enfants. C’est peu commun en France mais ça l’est en Irlande. Vous ne goûterez certes pas à l’atmosphère de la « night life » dublinoise en journée, mais vous ne pouvez pas partir d’Irlande sans être allé dans un pub Irlandais. Oui, parfaitement, c’est interdit par le code du bon sens. Bien entendu, le soir les pubs sont plus festifs et les enfants n’y ont plus leur place.  Le quartier (très touristique!) de Temple Bar regorge de pubs, mais vous n’aurez pas de mal à en trouver partout ailleurs dans la ville.


Aux alentours

Comme expliqué au début de cet article, nous connaissons déjà l’Irlande et n’avons pas réellement fait de tourisme cette fois-ci. Toutefois, voici quelques suggestions supplémentaires pour sortir du centre ville si vous passez quelques temps à Dublin :

  • Glendalough : située dans le comté de Wicklow au sud de Dublin. Vous pourrez y voir un ancien village monastique avec les fameuses croix celtiques. Après un peu de marche, vous arriverez aux lacs. Il y en a deux et c’est d’ailleurs la signification du nom de la ville en gaélique : la vallée des deux lacs. Pour s’y rendre, le plus simple reste la voiture. Mais la liaison entre Dublin et Glendalough est assurée par des bus de compagnies indépendantes en 1h/1h30.
  • Bray : dans le comté de Wicklow également, Bray est une station balnéaire tout près de Dublin. A seulement 45 min de train du centre ville, vous pourrez faire de jolies balades en bord de mer.
  • Dún Laoghaire : je commence par vous épargner ce moment gênant où vous devrez acheter votre ticket de bus ou de train… Ca se prononce à peu près « Done Liri ». Ne me remerciez pas. On apprend quelques bases de gaélique, même malgré soi, quand on passe du temps dans le pays 😀 . Concernant la ville, il s’agit d’un port dont je ne suis pas particulièrement fan, mais… Chaque année en été s’y déroule le Festival of World Cultures. C’est un événement vraiment sympa, avec des artistes en tous genres et un sacré mélange culturel. Dún Laoghaire est accessible par le DART (le train régional) en une vingtaine de minutes ou par le bus.
  • Kilkenny : un peu plus loin, dans le comté de Kilkenny (surprenant hein). Je ne saurais expliquer ce que me fait cette ville, mais chaque visite a été un coup de coeur. Autant le grand parc autour de son énorme château que l’ambiance générale du village ont ce petit je ne sais quoi qui la rendent unique. La compagnie de bus nationale (Bus Eireann) assure la liaison Dublin-Kilkenny en 2h environ.

Pratique :

  • Dublin se situe sur le fuseau horaire GMT. Il y a donc 1h de moins par rapport à la France.
  • Les prises électriques sont différentes de chez nous. Pensez à prévoir des adaptateurs secteur.
  • Pour se déplacer : Dublin Bus est la compagnie de bus locale pour les déplacements entre les différents quartiers de la ville. Un tram, le Luas, relie la ville d’Est en Ouest, et dessert les quartiers sud de Dublin à partir de St Stephen’s green. Le centre, où se concentre l’essentiel des points d’intérêts, se fait aisément à pieds. Beaucoup de villes de la côte sont également bien desservies par le train régional, le DART. Pour aller plus loin, c’est la compagnie de bus nationale, Bus Eireann, qui vous emmènera vadrouiller.

En bref :

Vous aimerez Dublin et sa région pour:

-> La convivialité et hospitalité des Irlandais
-> La diversité et la beauté des paysages
-> Les pubs, même en journée
-> Les animations (artistes de rue, festivals, etc)
-> L’accent tout particulier des Dublinois
-> Son accès facile depuis la France

Alors, on fait les valises ?

2 Thoughts to “Quelques jours en famille autour de Dublin”

  1. Nomed

    C’est très bien ma fille.felicitations pour ton « documentaire ».

    1. doudouvadrouille

      Merci 🙂

Laisser un commentaire