2 jours sur la Côte d’Albâtre en Normandie

Cet été, j’ai décidé de prendre le temps de passer du temps de qualité avec Doudou demi-portion. Pour y contribuer, nous sommes partis 2 jours en tête à tête en Normandie, à 3 heures de route de chez nous. Pourquoi la Normandie ? C’est simple : Doudou avait envie de voir la mer, je n’étais pas prête à faire plus de 3 heures de route seule avec lui pour une si courte durée, et j’ai eu il y a quelques années un vrai coup de coeur pour la Côte d’Albâtre. Du coup, c’est autour de Dieppe que nous sommes partis tous les deux changer d’air.

 

L’hébergement

On ne change pas une équipe qui gagne : c’est une fois de plus via Airbnb que nous avons trouvé notre cocon pour 2 nuits. Cette fois, plutôt que de louer un appartement complet, nous sommes restés chez l’habitant (le concept initial d’Airbnb), à Luneray. Nous sommes tombés sur des hôtes particulièrement charmants, et avons été super bien accueillis. Le point « pratique »: nous séjournions chez un couple parent de 3 enfants (malheureusement absents pendant notre séjour). Ils ont donc été très serviables avec Doudou notamment, lui ont permis de jouer avec les jouets de leurs enfants, l’ont volontiers surveillé pendant que je prenais ma douche, comprenaient les « problématiques » liées à une vadrouille avec un petit, etc. Et bien entendu, être chez l’habitant signifie que vous bénéficiez des bons conseils sur la région !

 

Nos promenades

Pour ce tête à tête mère-fils, le but n’était pas de faire un maximum de visites culturelles mais bien de passer du temps ensemble. Nous nous sommes donc promenés au gré de nos envies à Dieppe et aux alentours.

Notre arrivée à Dieppe

Après trois heures de route, nous arrivons à Dieppe pour le déjeuner. Doudou voulait voir la mer : nous y sommes allés directement. Nous nous sommes installés sur les galets pour un pique-nique au (très) grand air. Beaucoup de vent ce jour-là ; on dira que c’était vivifiant !

Puis nous partons pour une petite marche digestive sur la plage. Nous improvisons un « atelier tour de galets ». Le principe : empiler un maximum de galets sans les faire tomber. Cette activité apaisante nous aura occupés une bonne heure.

Ensuite, nous nous promenons dans le port puis dans le centre piétonnier de Dieppe, où nous nous sommes arrêtés pour le goûter (et pour fuir la pluie !).

Pourville

Nous partons prendre encore un peu plus de vent à Pourville-Plage, village plutôt calme. Une belle aire de jeux est disponible directement à côté de la plage, ce qui a permis à Doudou de bien s’amuser tout en profitant de l’air marin.

Les tours de galets lui ont tellement plu à Dieppe que nous avons récidivé à Pourville. C’est dans ces moments qu’on apprécie de renouer avec les plaisirs simples. S’amuser avec des cailloux et un peu d’imagination. L’expression « l’argent ne fait pas le bonheur » prend tout son sens dans ces moments-là.

Quiberville, Saint-Aubin-Sur-Mer

Le lendemain matin, nous nous dirigeons vers Quiberville, joli petit village de pêcheurs à quelques kilomètres de Dieppe. On joue à faire la course dans les « montagnes » de galets, on profite de l’air marin, on se ressource et on se marre bien !

Une petite boulangerie/salon de thé avec terrasse se trouve tout près de la plage. Nous y faisons une halte pour le déjeuner.

Puis nous partons sur Saint-Aubin-sur-Mer, juste à côté. Là encore, une grande aire de jeux se trouve juste à côté de la plage. On y passe un bon moment, et Doudou est heureux. Ensuite, nouvelle promenade sur la plage, où on s’amuse à observer les cabanes de plages, toutes différentes les unes des autres, contrairement à ce qu’on a pu voir sur les autres plages du coin.

 

Veules-les-Roses

Sur recommandation de nos hôtes, nous allons nous promener à Veules-les-Roses. Au départ, je pensais que nous irions juste faire un tour dans un « village mignon ». Mais Veules-les-Roses, c’est bien plus que ça. C’est un magnifique village fleuri (de Roses, donc) en bord de mer, qui dégage une atmosphère toute particulière. On peut y suivre un circuit, qui permet de voir différentes pépites. Du plus petit fleuve de France (la Veules) aux cressonnières, en passant par les moulins, nous avons tous les deux été sous le charme. La balade n’est pas trop longue et le circuit est très adapté à la marche d’un petit bout de 4 ans.

En traversant le village, nous arrivons sur la plage pour le plus grand bonheur de Doudou (je vous le rappelle, il demandait avant tout à voir la mer !!). Une petite pataugeoire est installée sur la plage pour les plus petits. Mais Doudou n’a pas pu y aller, car au vu des températures, les maillots de bains étaient restés à Luneray. Une grande aire de jeu juste à côté lui a permis de voir d’autres enfants, de jouer un bon moment et de faire des châteaux de sable pendant que maman profitait de l’air marin et de la vue tout en l’ayant à l’oeil. Bref, c’était royal pour tout le monde 🙂

Soirée à Dieppe

Pour finir en beauté notre court séjour, j’ai emmené Doudou prendre un dîner sur la plage de Dieppe. De nombreux marchands y proposent de la grande gastronomie (frites, burgers etc) et aménagent des terrasses directement sur la plage. C’est précisément le genre de choses qu’on ne peut pas faire chez nous (bien que des « plages » soient aménagées chaque été en Ile-de-France…), ce qui a rendu ce moment d’autant plus spécial. Puis, comme promis, nous avons profité d’une petite glace assis tous les deux sur les galets, en admirant le merveilleux coucher de soleil.

Collect moments, not things

Le lendemain, nous sommes retournés faire un saut à Quiberville pour tremper les pieds avant de reprendre la route pour la maison !

Un merveilleux moment ressourçant mère-fils, à renouveler dès que possible !!!

Related posts

Laisser un commentaire