Le Morvan en 2 jours

Le Morvan ? C’est où ça ?

Voilà la première réaction de la plupart des gens à qui nous avons dit que nous partions y passer un week-end. Je vous libère d’un poids en vous donnant la solution à cette énigme : le Morvan, c’est un parc naturel situé en Bourgogne, à cheval sur la Nièvre, la Côte d’Or, la Saône-et-Loire et l’Yonne.

Alors, que faire dans ce coin-là de France ? On vous raconte notre week-end !

Pourquoi visiter le Morvan ?

  • Pour se mettre au vert ! Principale raison de notre choix, nous avons bien compris le sens de cette expression le temps d’un week-end.
  • Pour comprendre pourquoi on appelle cette région « le petit Canada ». Entre les hauts sapins qui bordent les routes, les rivières, lacs et petites cascades, le coin regorge de petites merveilles naturelles.
  • Pour la gastronomie. Les amateurs de viande (sorry amis végétariens) seront ravis par la qualité de la viande de boeuf. Les autres trouveront également du bonheur pour leurs papilles. Nombre de petites auberges proposent des plats régionaux pour des prix raisonnables.
  • Pour le vin ! On est en Bourgogne ou on l’est pas !
  • Pour les Parisiens et Franciliens : parce que c’est tout près de chez nous. A peine 3 heures de route. Ce serait dommage de ne pas aller y faire un petit tour. En plus, en un week-end, on peut déjà voir pas mal de choses.

 

Le trajet

VOITURE VOITURE VOITURE ! Oui oui, il y a des trains qui pourront vous amener dans certaines villes comme Avallon ou Nevers et des bus circulent très certainement (nous n’en avons pas croisé mais avons repéré quelques abribus). Mais vous serez beaucoup plus libres de vos mouvements en voiture et surtout si vous ne partez, comme nous, qu’un week-end, vous gagnerez du temps pour découvrir la région.

Au départ de Seine-et-Marne, il nous a fallu environ 3 heures, pauses comprises. Depuis Paris, c’est à peu près le temps qu’il vous faudra également.

Les routes sont vraiment agréables, et les quelques conducteurs que nous y avons croisés étaient plutôt tranquilles. Ça nous change de l’Ile-de-France (que j’aime pourtant) !

Notre vadrouille

Nous avions repéré quelques lieux d’intérêt avant de partir, et finalement l’itinéraire a pas mal changé au fil de nos envies. Les joies de la vadrouille en voiture 🙂

On remercie bien vivement les blogs World Me Now et One Day One Travel, riches d’idées, qui nous ont permis de pré établir notre itinéraire.

 

Le Saut de Gouloux

Première étape en arrivant dans le parc du Morvan : le Saut de Gouloux, une petite cascade bien mignonne. Suivez les indications pour le village de Gouloux, puis pour le Saut de Gouloux, jusqu’à ce que vous arriviez sur un parking, à côté d’un restaurant. De là, un chemin facile d’accès vous emmènera en quelques minutes à la fameuse cascade. Le chemin est accessible à tous ; Doudou a suivi sans problème.

Autour de la cascade, on peut (et surtout on doit, tant c’est joli !) se promener dans la forêt de sapins, le long de la rivière (la Cure). C’est à cet endroit que j’ai compris pourquoi on appelait cette région le « Petit Canada ». Nous avons donc là commencé notre dépaysement total, nous qui vivons pourtant à la campagne.

Le Lac des Settons

Non loin de là se trouve le Lac des Settons, l’un des nombreux lacs de la région. C’est le seul que nous avons pris le temps de « visiter », car en deux jours, nous ne pouvions pas voir autant de choses que nous l’aurions souhaité. Mais si vous êtes là plus longtemps que nous, vous aurez l’embarras du choix.

Au départ, c’était un peu difficile de s’y retrouver : rive gauche, rive droite, amont, aval… Nous n’avions pas de carte suffisamment détaillée (pas de GPS, ça ruine la joie du road trip !) et nous avions simplement griffonné « Lac des Settons« , sans vraiment savoir où nous voulions nous arrêter. Et avec Doudou, pas possible d’envisager de faire le tour complet à pieds.

Nous avons donc commencé notre promenade sur la rive gauche, où nous avons marché un moment le long du lac. Le hic : nous y étions fin mars, hors saison, et c’est sacrément mort à cette période. C’est très bien pour se mettre au vert, mais nous espérions trouver un peu plus d’animation autour du lac, supposé être le grand pôle d’activités du coin. Doudou réclamait un tour en bateau, mais malheureusement aucun bateau ce jour-là sur le lac.

Nous sommes ensuite partis du côté de la rive droite, qui nous semblait plus animée, à la recherche d’un café pour une petite pause pour le goûter. Nous nous sommes arrêtés dans un café aux Settons, avec vue sur le lac. Il n’y avait malheureusement pas grand chose à la carte hors saison, mais le cadre était vraiment agréable.

Puis nous nous sommes dirigés un peu plus au sud du lac, et avons repéré l’immanquable passerelle sur laquelle nous avons fait une petite promenade.

Autun

Le soir, nous avions réservé un hébergement à Moux-en-Morvan. En effet, espérant que le Lac des Settons offrirait du choix niveau restauration, nous avions voulu rester à proximité. C’était sans compter sur le fait que nous n’étions pas là à la meilleure saison. Du coup, plutôt que de risquer de tourner des heures pour trouver de quoi manger, nous avons imrpovisé Autun, à une trentaine de kilomètres au sud de Moux-en-Morvan.

Quelle jolie surprise ! Le centre ville est absolument charmant, la cathédrale est impressionnante. Après avoir flâné un moment dans les ruelles de la ville, nous avons eu le bonheur de tomber sur un restaurant traditionnel au pied de la cathédrale : le Petit Rolin (12 Place du Terreau, 71400 Autun). Un accueil au top, de la nourriture de qualité, des prix raisonnables pour la qualité servie, du choix, même pour les enfants… Bref, nous n’avons pas regretté de nous y être arrêtés !

Les Gorges de Narvau

Nous sommes tombés un peu par hasard sur ce spot. On en parle peu sur les blogs et même sur les sites de tourisme de la région, pourtant ça vaut vraiment le détour. Un peu moins accessible que le Saut de Gouloux, mais plus imposant, je suis heureuse d’y avoir fait un arrêt. A la sortie du charmant village de Lormes en direction de Corbigny se trouve un petit parking (qu’on risque facilement de louper d’ailleurs, car dans un virage). De là, on commence la descente à pieds vers les gorges de Narvau. Nous nous sommes rendus directement vers la cascade car nous tenions à la voir. Malheureusement, accompagnés de pluie, nous n’avons pas continué vers les gorges car le terrain était trop glissant. Nous n’étions pas équipés et surtout, cela aurait été trop dangereux avec Demi-Portion.

Par temps sec, une partie des gorges est certainement accessible aux enfants pas trop petits. Par contre, certaines zones sont notées comme « passages dangereux » sur le plan. J’imagine donc que cela s’adresse à des marcheurs avertis et que c’est déconseillé aux enfants.

Bazoches

Un peu plus au nord se trouve l’imposant château de Bazoches, autrefois résidence de Vauban.

Pour la visite, compter 9,50 € par adulte, 5 € pour les enfants de 7 à 14 ans, gratuit pour les moins de 7 ans.

Pour les enfants, un petit jeu de piste est organisé afin de les garder captivés tout au long de la visite. Doudou s’est pris au jeu et a adoré le château. Il nous parle encore de certaines questions auxquelles il a dû répondre au cours de la visite !

Non loin de là, le village de Vézelay semble vraiment valoir le détour. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de nous y arrêter.

 

Avallon

Nous terminons notre week-end par un arrêt à Avallon, une petite cité médiévale tout au nord du Morvan. Comme dans beaucoup de villes en France, il n’y avait pas grand chose d’ouvert un dimanche. Mais la ville est vraiment sympa, les gens le sont tout autant.

Flâner dans les rues, vers les remparts, ou près de la cathédrale reste très agréable. Un petit plaisir : suivre le circuit pour retrouver la grenouille d’Avallon !

 

Related posts

Laisser un commentaire