Une semaine à Chamonix en été

Cet été, nous n’avons pas eu la possibilité de partir bien loin en vacances. Qu’à cela ne tienne, nous avons de vraies pépites en France. Déjà émerveillés par la montagne en été lors de précédents séjours, et clairement pas fans des plages bondées de la Méditerranée, nous avons jeté notre dévolu sur les Alpes, et plus précisément Chamonix-Mont-Blanc. Les Pyrénées nous tentaient bien aussi, mais étant en Ile-de-France, nous avons préféré partir un peu moins loin cette année.

Après des tonnes de recherches, c’est donc Chamonix qui a été élue destination de notre été.

 

La destination

Mémère qui admire le Mont Blanc

Pourquoi Chamonix, parmi toute l’offre dans les Alpes ? Nous avions trouvé des hébergements à des prix défiant toute concurrence dans d’autres stations du coin. Mais… Il était important pour nous d’être en ville, ou du moins proche de toutes les commodités à pied (ce n’est pas toujours le cas dans certaines stations). De plus, si nous n’avions rien contre le fait d’être en appartement (le plus fréquent en ville), nous avons écarté les offres dans des grands immeubles car ça ne correspondait pas à nos aspirations. Cela dit, si cela ne vous pose pas de soucis, vous pourrez trouver des hébergements vraiment pas chers en été dans certains coins.

Nous voulions aussi un endroit « kid-friendly », facile d’accès, et avec pas mal de choses à voir aux alentours, sans avoir à parcourir des tonnes de kilomètres. Oui, la fan de roadtrip que je suis avait envie de vacances plus tranquilles.

Nous avons donc trouvé une location d’appartement ici. Le site n’est pas des plus modernes, mais l’hébergement était vraiment top, et je ne peux qu’insister sur le fait que nos hôtes étaient super accueillants et disponibles (et non, je n’ai pas de partenariat avec eux, c’est vraiment mon ressenti). Nous étions dans le studio Arolle, finalement plus grand que nous le pensions et très bien équipé. Une jolie vue sur Master Mont-Blanc et sur l’aiguille du Midi depuis le balcon en prime. Et last but not least, animaux acceptés (conditions à voir avec le gérant) !

 

Notre séjour

Chamonix

Bien évidemment, nous avons arpenté les rues de Chamonix dès notre arrivée, et encore fréquemment pendant notre semaine. La ville est vraiment agréable. Une partie du centre est entièrement piétonnier, ce qui est rassurant avec un enfant. Le Mont-Blanc domine la ville ; on le voit de presque partout depuis le centre. L’Arve (la rivière) d’une jolie couleur traverse la ville.

Le centre est agrémenté de restaurants de spécialités savoyardes, magasins d’équipement sportif, et quelques boutiques de souvenirs. Mention spéciale pour le restaurant La Calèche. Plus cher que nos choix des autres jours, mais beaucoup plus raffiné, avec une déco kitsch à souhait qui nous plonge dans un merveilleux cliché du chalet savoyard.

Nous avons aussi eu l’occasion d’aller visiter le musée des Cristaux, juste derrière l’office du tourisme. Il s’agit d’une chouette exposition de différents minéraux, provenant de la région de Chamonix, mais aussi d’ailleurs dans le monde. Doudou a adoré, car « papaaaaaaa ! mamaaaaaan ! Regardez toutes les pierres précieuuuuuuuses ! Ca briiiiiiille !!!!! ».

Un peu plus loin (secteur de la gare) se trouve le Domaine des Planards, un parc d’attractions proposant diverses activités. Attention : on ne paie pas d’entrée, mais des jetons pour aller dans chacune des attractions (plus on fait d’attractions, plus la visite reviendra cher, et inversement). Doudou y a passé une demi-journée avec papa pendant que maman se reposait à l’appartement.

Globalement, le centre de Chamonix est très mignon et agréable, et beaucoup de choses sont accessibles à pieds (et il est d’ailleurs déconseillé de se déplacer en voiture à l’intérieur de Chamonix).

 

Le lac vert

Le lendemain de notre arrivée, nous avons attaqué direct avec des petites randonnées, dans le secteur de Servoz. Nous avons stationné la voiture un peu après le village de Servoz, tout au bout de la route de la Côte. Nous avons roulé un bon moment et eu l’impression de partir se perdre au fin fond de nulle part, avant de finalement trouver un panneau nous indiquant « Parking à 200m ». Si comme nous vous avez un doute, à savoir si vous êtes bien sur la bonne route, c’est probablement que vous êtes au bon endroit !

Tout au bout de ce parking se trouve un sentier indiquant « Lac Vert », qui vous mènera donc… au Lac Vert ! (vous suivez ?). Il y a environ 1,5 km de marche sur un chemin pas bien difficile en soi. Mais il faut prendre en compte que c’est 1,5 km de montée continue (bienvenue à la montagne!), il faudra donc prévoir quelques pauses pour les enfants et pour les marcheurs débutants. Sur le chemin, le Mont-Blanc nous accompagne toujours. Nous avons eu la chance d’avoir un ciel dégagé, c’était donc magique !

En haut de cette belle montée se trouve une superbe récompense : le Lac Vert ! (et oui, c’est bien lui qu’on venait voir !). Ses eaux d’un bleu-vert, les sapins qui l’entourent, et le reflet du Mont-Blanc en son milieu en font un endroit féerique !

Nous y étions vers 10 heures, il était donc encore plutôt au calme. Nous avons pu en faire le tour assez tranquillement. Mais lorsque nous en sommes partis, pas mal de monde commençait à arriver. D’ailleurs, de retour sur le parking, celui-ci était plein (alors qu’il n’y avait que 3 véhicules à notre arrivée).

Pour les moins sportifs, il y a également un parking juste à côté du lac, au niveau du restaurant, mais la route est bien plus longue.

Les gorges de la Diosaz

A quelques kilomètres de là se trouvent les gorges de la Diosaz. L’entrée est payante (6,50 € / adulte et 4€ / enfant à partir de 5 ans). Le sentier est parfaitement aménagé et du coup, accessible à tous les niveaux. Il y a environ 1,2 km de montée jusqu’au plus haut point. 450 marches sont réparties sur l’ensemble du chemin.

On longe la rivière pendant toute la rando, et on peut admirer trois superbes cascades.

Un endroit vraiment agréable et surprenant !

Les gorges de la Diosaz et le Lac Vert sont faisables le même jour (c’est ce que nous avons fait), mais ça représente tout de même pas mal de marche pour les petits notamment ! Doudou était vraiment fatigué à la fin. Si nous avions su qu’il aurait eu un peu de mal à suivre, nous aurions sûrement décalé la visité à un autre jour. Mais c’est totalement à la portée d’enfants plus grands, ou de petits bons marcheurs.

Le parc Merlet

Le deuxième matin, nous nous sommes réveillés sous la pluie… Mais il en faudra plus pour nous décourager ! Nous avons pensé faire une visite qui réjouira Doudou à coup sûr : nous voilà donc partis pour le parc Merlet, situé aux Houches.

Il s’agit d’un parc dans lequel les animaux circulent librement (pas de cages). Les visiteurs s’y promènent, tout en respectant les consignes de sécurité communiquées à l’entrée. Nous voici donc à la rencontre de cerfs, chamois, bouquetins… sans oublier ceux qui semblent s’amuser à nous barrer la route : les oies, puis un lama !

Nous n’avons malheureusement pas vu les marmottes qui devaient être bien cachées, mais le reste de la visite nous a enchantés.

Le tout se déroule tout en haut de la montagne à plus de 1500m d’altitude, avec une fois de plus une vue imprenable sur le Mont-Blanc. Là encore, de la petite route qui serpente (youhou nous sommes bien à la montagne !). Il y a 3 parkings, par contre, 2 d’entre eux sont plutôt éloignés de l’entrée. Le plus proche en revanche est réservé PMR et places « familles ».

Tarifs : 8€ / adulte et 5€ / enfant dès 4 ans.

 

Le train du Montenvers et la Mer de Glace

Nous avons réservé une journée complète pour nous rendre à la Mer de Glace par le train du Montenvers, départ derrière la gare de Chamonix. La montée dure une vingtaine de minutes à bord d’un train à crémaillère tout rouge, ce qui a bien plu à Doudou. La vue est magnifique sur Chamonix et les montagnes environnantes.

Arrivés en haut, on voit la fameuse mer de glace « de loin ». Une partie est bien visible, juste en-dessous de nous, mais recouverte de cailloux. La partie glacée se trouve plus loin.

Tout en bas se trouve la fameuse grotte de glace qui, comme son nom l’indique, est une grotte sculptée dans la glace. Attention : il faudra s’armer de patience et de motivation pour s’y rendre ! Nous sommes descendus par un sentier de randonnée. Il est annoncé 40min pour la descente, mais à notre rythme nous avons très certainement mis plus longtemps (il est possible de faire une partie de la descente en télécabine). La grotte de glace est jolie et relève très certainement d’un très grand travail, mais je dois admettre que j’ai été un peu déçue. Disons que la descente est très longue et que je m’attendais probablement à une plus grande « récompense » ; je suis restée un peu sur ma faim.

Ensuite, il a fallu remonter… les 516 marches… jusqu’à la télécabine, sur des escaliers ajourés. Avec le vertige, c’était vraiment éprouvant pour moi. La montée en télécabine n’était pas plus simple me concernant, entre l’altitude, les secousses et le vertige… Mais je l’ai fait !

Puis nous avons fait une petite halte bien méritée au bar panoramique, en altitude.

Je dois dire que j’ai été impressionnée par le recul évident du glacier. Au fur et à mesure de la descente se trouvent des panneaux indicateurs de la hauteur du glacier, année après année. De quoi bien se rendre compte que plus les années passent, plus le recul est rapide…

A voir aussi: la galerie des cristaux et le glaçorium.

Point de vue sur les Bossons et Cascade du Dard

Si comme nous, il y a des jours où vous voulez y aller plus tranquillement, voici deux petites promenades à faire à proximité de Chamonix.

La première est un sentier qui donne un point de vue sur le glacier des Bossons. Le point de départ est un parking qui se trouve sur la droite quelques mètres seulement avant d’arriver au tunnel du Mont-Blanc. La marche est aisée et pas trop longue (mais ça grimpe fort, nous sommes toujours en montagne). Malheureusement, je n’ai pas trouvé le point de vue extraordinaire, mais la promenade est très agréable. On a pu profiter d’une jolie cascade en chemin, ce que Doudou a su apprécier. Non loin du point de vue se trouve une auberge qui propose plats et boissons, qu’il est possible de déguster sur la terrasse colorée avec sa vue magnifique.

A 3km de là environ se trouve une deuxième promenade qui vaut le coup d’oeil : celle de la Cascade du Dard. Depuis le parking, la marche est très très facile (environ 400m relativement plats). On arrive vite à l’immense cascade. Nous avons été émerveillés ! Il y a là aussi un petit restau buvette si vous souhaitez y faire une halte.

Le lac de Passy

Le lac de Passy est un grand plan d’eau destiné à la baignade et activités nautiques. Il faut compter 2€ pour le parking pour la journée, avec possibilité de sortir et revenir à volonté.

Nous sommes donc allés y faire un petit plongeon dans l’eau bien fraîche du lac.

Le lac des Gaillands

Exit les grandes randos, nous sommes tous les trois fatigués du rythme soutenu des vacances, des grandes marches auxquelles nous ne sommes pas du tout habitués. Après avoir épuisé le stock de « randos faciles » à proximité, nous voici partis pour le lac des Gaillands, à deux pas de Chamonix. Le lac est d’une couleur magnifique et offre une jolie vue sur le Mont-Blanc. Par contre, il est plutôt petit et le tour en est vite fait (et complètement à plat). Ce sera donc la promenade tranquille par excellence.

Il y a également un centre d’escalade et d’accrobranche juste à côté pour les plus motivés.

D’autres idées pour votre séjour

Plan de l’Aiguille

L’ascension vers l’Aiguille du Midi est clairement l’incontournable de Chamonix. Le balcon de notre appartement donnait justement sur le téléphérique de l’Aiguille du Midi, c’est donc facilement accessible depuis le centre ville.

Randonnée du Lac Blanc

Un autre incontournable du secteur de Chamonix, que nous n’avons pas fait, car a priori pas super adapté à un enfant de 5 ans, qui n’est en plus pas un grand marcheur.

Biotope à Combloux

Il s’agit d’un plan d’eau sans produits chimiques, situé en altitude. Nous avons souhaité y aller, mais malheureusement, le quota maximum de visiteurs ayant été atteint sur la journée, l’accès nous a été refusé, à notre grande déception. Si vous souhaitez y aller en été, prévoyez d’y aller plutôt le matin, ou de réserver votre entrée sur internet (vous serez compté dans le quota de la journée). Aucune idée de si le problème se pose autant le reste de l’année cela dit.

Une journée en Italie

L’Italie se trouve juste de l’autre côté du tunnel du Mont-Blanc. Si vous avez du temps, il serait dommage de ne pas aller y faire un tour. Notre hôte nous avait particulièrement conseillé le lac d’Arpy.

Une journée aux Marécottes en Suisse

A environ 1h de route de Chamonix se trouve le parc des Marécottes, en Suisse. Entre les gorges et la piscine exceptionnelle, vous aurez de quoi occuper une bonne partie de la journée. Par contre, la piscine n’est pas bien grande et il est conseillé d’y aller le matin pour éviter la foule (du moins en été… là encore, c’est notre seule référence).

 

Pratique

Les remontées mécaniques et visites

Selon les visites que vous aurez choisies, nous vous recommandons le Multi Pass du Mont-Blanc (infos ici). C’est déjà très rentable à partir de 2 visites incluses dans le pass. Nous ne l’avons pas pris car dans ces sites nous n’avons visité que le Montenvers et la Mer de Glace (un seul billet), mais si vous empruntez des remontées mécaniques plusieurs fois sur votre séjour, pensez à vérifier la rentabilité du Pass. Attention, pour l’aiguille du Midi, seul l’accès au plan de l’aiguille est compris. Pour vous rendre tout en haut, il faudra payer un supplément, même si vous avez le Pass.

Le stationnement

Si vous vous rendez comme nous en voiture à Chamonix, assurez-vous d’avoir une place de stationnement réservée (ou un accès parking) avec votre hébergement. En effet, circuler dans Chamonix n’est pas toujours aisé, et y stationner librement (et gratuitement) relève du parcours du combattant. En plus, une fois sur place, vous pourrez faire beaucoup de choses sans voiture.

Si vous y venez en train, vous devriez pouvoir vous débrouiller sans grande difficulté. Nous n’avons pas utilisé les transports disponibles sur place, mais entre le train et les bus navettes, il semble qu’il soit même facile d’accéder à d’autres sites en dehors de Chamonix.

 

En bref

Nous avons été agréablement surpris par Chamonix et sa région, par la diversité des paysages et activités. Malheureusement, une semaine, c’est vraiment trop court pour pouvoir optimiser sans avoir un rythme de dingue.

De quoi donner envie de revenir continuer d’explorer les alentours !

Related posts

Laisser un commentaire