Court séjour à Fuerteventura en famille

Coucou les voyageurs,

Vous l’avez sûrement constaté, peu de voyages ces derniers temps, pour des raisons diverses et variées… Mais nous avons enfin quitté notre quotidien l’espace de quelques jours, pour rendre visite à la famille aux îles Canaries, et plus précisément à Fuerteventura.

Faute de congés suffisants pour Monsieur, nous y avons fait un séjour express, mais cela nous a permis de passer un peu de temps avec les grands-parents de Doudou et de nous dépayser quelques jours. Nous sommes partis hors saison (mars). Tout ne sera donc pas nécessairement représentatif de ce que vous pourrez vivre en pleine saison.

Voici le récit de notre séjour !

Le trajet :

En avion, évidemment. Il faut compter environ 4 heures de vol au départ de Paris. Nous sommes partis avec Easyjet, et en prenant nos billets bien longtemps à l’avance nous avons pu obtenir des prix très intéressants (moins de 100€ par personne). Il me semble qu’il n’y a pas d’offre aussi intéressante en last minute. Je vous épargne le récit détaillé du retard sur le vol aller (1h30 de retard… 1h assis dans l’avion à attendre que l’on puisse décoller. L’éclate avec des enfants quoi !) ; ce n’est pas une problématique propre à la compagnie, mais bien l’un des aléas des voyages en avion.

Sur place, nous avons loué une voiture chez Interrent (Goldcar), grâce à un super tarif trouvé chez BSP Auto. Nous avons opté pour l’assurance complémentaire. Même si celle-ci revient cher, elle permet de ne pas avoir à payer de franchise en cas de dommages, et nous avons bien fait ! En effet, si les routes sont plutôt bien entretenues, nous avons eu le sentiment que les locaux ne prêtaient pas grande attention à l’état des voitures (à en observer les véhicules des locaux !), et nous avons retrouvé une jolie rayure sur la voiture dès le 1er matin… Au-delà de ça, on n’est pas à l’abri d’une projection de caillou sur la carrosserie en étant en route. Vous comprendrez mieux en voyant les photos…

L’hébergement :

Chez la famille !

Plus précisément à Corralejo, au nord de l’île. La ville est très jolie, en bord de mer, proche des axes routiers et a priori pas trop mal desservie par les transports si vous n’avez pas de véhicule.

En voiture, il nous a fallu environ 40min pour nous y rendre depuis l’aéroport de Puerto del Rosario.

Nos visites :

– Corralejo et ses dunes

Nous avons séjourné sur Corralejo pendant ces quelques jours. La ville est vraiment agréable, ses petites ruelles, son port, ses plages, ses terrasses, sa grande avenue commerçante… Tout y est ! Le centre n’est pas très grand et on s’y déplace aisément à pieds. Mais comme partout, plus on veut en voir, plus il faudra marcher, évidemment.

On a particulièrement aimé la terrasse roof top du bar le Kaktus, siuté Calle Iglesia, d’où nous avions vue sur la représentation d’un chouette groupe dans la rue, ou encore le Cafe bistro Latino, Avenida Maritima, directement en bord de mer.

A la sortie de la ville (ou l’entrée, selon d’où on arrive 🙂 ) se trouve le magnifique Parc Naturel des dunes de Corralejo. Impossible de passer par là sans y faire une halte. Il est possible de se garer le long de la route FV1. Attention cependant à veiller à partir marcher côté mer, l’autre côté de la route étant une zone protégée.

– El Cotillo

A une vingtaine de kilomètres vers l’ouest de l’île se trouve la charmante ville de El Cotillo. Les routes pour y parvenir donnent l’impression de traverser des décors de cinéma et sont vraiment dépaysantes.

Un peu au nord de la ville se trouve le phare de Tolston. Bien ventu au mois de mars, sur cette pointe qui donne l’impression d’être arrivés tout au bout de l’île.

La ville de El Cotillo est très charmante avec ses petites ruelles. Et en montant un peu plus sur les hauteurs, on trouve une magnifique vue sur les falaises, et une plage un peu plus loin.

Un petit arrêt dans la ville de La Oliva sur le chemin du retour. Très très calme lors de notre passage. L’attraction principale de la ville semble-t-il, La Casa de los Coroneles, était fermée. Ce qui explique fort probablement cette sensation d’endroit un peu désert.

– Betancuria

Un peu plus au centre de l’île, à une cinquantaine de kilomètres de notre point de chute Corralejo, nous sommes allés découvrir la jolie ville de Betancuria.

Plus à l’intérieur des terres, le décor y était bien différent, très aride, et ponctué de vert par les cactus et les palmiers.

Nous avons roulé, grimpé, serpenté, sur les hauteurs de la région, pour le plus grand plaisir des yeux.

Nous avons tout autant été conquis par la découverte du village. La visite peut aisément se faire à pieds. Attention cependant aux gambettes fragiles, ça grimpe par endroits !

Nous avons eu un gros coup de coeur pour le Restaurant Casa Princess Arminda, derrière l’église. Le décor y est vraiment agréable. Ils n’y proposent pas de la grande gastronomie fine, mais ce que nous y avons mangé était de qualité. L’accueil au top, et les prix très raisonnables.

En bref :

  • En s’y prenant très en avance, on peut trouver des vols à des prix vraiment abordables. Attention car le reste du temps les tarifs flambent complètement.
  • Si cela vous est possible, une voiture de location vous permettra de voir du pays. L’île n’est pas très grande, mais nous avons croisé peu de bus pendant notre séjour. Du moins cela risque de vous apporter des contraintes supplémentaires et limiter les possibilités de visites.

Related posts

Laisser un commentaire